M2 radiotélescope

CONTEXTE DES PROJETS

Alors que les télescopes optiques fonctionnent avec des longueurs d’onde dans le visible et parfois dans l’infrarouge, les radiotélescopes fonctionnent avec des ondes radio.

Comme les télescopes optiques ont un miroir secondaire, les radiotélescopes ont un subréflecteur, qui renvoie les ondes collectées par le réflecteur primaire vers le détecteur qui permettra d’obtenir des images des étoiles, trous noirs, planètes…

Les radiotélescopes sont souvent plus grands en diamètre que les télescopes optiques.

DEMANDE INAOE

L’institut mexicain INAOE a choisi Symétrie pour la fourniture d’un système de type hexapode pour le support et le réglage du subréflecteur (M2) du télescope LMT/GTM au Mexique, le plus grand radiotélescope au monde à une antenne (50 mètres de diamètre), opéré par INAOE et par l’Université du Massachusetts.

Le télescope LMT/GTM fait partie de la collaboration EHT (Event Horizon Telescope), qui a permis de réaliser la première photo d’un trou noir, diffusée en avril 2019.

SPÉCIFICITÉS DU PROJET INAOE

Résolution : 0,5 arcsec
Capacité de charge de 350 kg, incluant la masse de glace qui peut se former sur le subréflecteur et les effets du vent
Longueur des câbles : 100 mètres

DEMANDE IRAM

L’IRAM, institut franco-germano-espagnol de radioastronomie millimétrique a choisi Symétrie pour la fourniture de 12 hexapodes pour le support et le réglage des subréflecteurs des 12 antennes du radiotélescope NOEMA dans les Alpes françaises.

SPÉCIFICITÉS DU PROJET IRAM

Précision absolue : 5 arcsec
Capacité de charge de 70 kg
Plateaux en fibre de carbone pour gagner en légèreté
Masse de 53 kg

PRODUITS ASSOCIÉS

Notre équipe est à votre disposition pour toute demande d’infos !

Nous contacter